OVNI-M et OVNI-B sont fabriqués en France avec les tubes intensificateurs les plus performants au monde, de type GEN3 « Astronomy Grade ». Conçus dans notre atelier, ces tubes intensificateurs « Astronomy Grade » sont une des nombreuses innovations OVNI Night Vision. Cela signifie qu'ils sont spécialement fabriqués pour l'astronomie en combinant les meilleures performances des tubes GEN3 filmless/unfilmed et la durée de vie prolongée des tubes GEN3 thinfilmed.

Ils se déclinent dans les versions FOM2100, FOM2400, FOM2600. Le FOM (Figure of Merit) étant la principale mesure de performance. Un FOM2100 aura un FOM réel compris entre 2100 et 2300, un FOM2400 aura un FOM réel compris entre 2400 et 2500, un FOM2600 aura un FOM supérieur à 2600.

Toutefois le FOM n'est pas la seule mesure à prendre en compte pour définir les performances d'un tube GEN3 « Astronomy Grade » et il convient également d'avoir les perfomances les plus élevées concernant les autres valeurs telles que EBI, Luminous gain, Luminous Sensitivity, SNR, Limiting Resolution... Ainsi chaque OVNI-M et OVNI-B est livré avec un bulletin de contrôle mesurant l'ensemble de ces valeurs et garantissant que chaque tube est fabriqué selon nos propres critères de performances parfaitement optimisés pour l'astronomie. Une description de ses mesures et un exemple de bulletin de contrôle sont disponibles dans les guides d'utilisation OVNI-M / OVNI-B.

-

De plus un tube OVNI Night Vision GEN3 « Astronomy Grade » répond à d'autres paramètres :

★ tous nos tubes sont dit clean tube c'est à dire sans black spot ni chicken wire / honeycombs patterns pouvant gêner l'observation visuelle et présent sur la majorité des tubes civils et militaires. 

★ tous nos tubes bénéficient de 2 fonctions indispensables pour l'astronomie, à savoir le contrôle manuel du gain pour réduire ou éliminer la scintillation (principalement lors de l'utilisation d'un filtre à bande passante étroite) ainsi que l'autogated pour protéger le tube en cas de forte intensité lumineuse.

★ tous nos tubes disposent d'un phosphore blanc parfaitement adapté à l'astronomie puisqu'il a une teinte neutre et naturelle, bien meilleur que le phosphore vert (délivrant une teinte verdâtre lors de l'observation).

A l'aide de la vidéo ci-dessous, on peux expliquer le fonctionnement du tube intensificateur en 3 étapes :

  1. Les photons composants la lumière ambiante (visible et proche infrarouge) sont transformés en électrons par la photocatode.
  2. La MCP (MicroChannel Plate) multiplie les électrons par milliers. Environ 70000 fois plus.
  3. Les électrons générés vont frapper le phosphore blanc et être transformés en photons dans le même alignement d'origine avant de traverser l'oculaire.